Syntaxe informix du dbexport et du dbimport

Pour faire un backup facilement passable d’un informix a un autre avec des versions ou des

architectures differentes, on peut passer par un dbexport/dbimport.

    Dbexport :
dbexport –c –X db_name

L’export crée un repertoire du type db_name.exp.

    Dbimport :
dbimport -c db_name -i /path/where/export/is -d dbs_restore

Attention si vous specifiez une option -l que se soit en buffered ou unbuffered vous vous exposez à des LONG TRANSACTIONS.

La syntaxe rsync

Un petit pense bete sur du backup en CLI avec rsync :

    Une synchronisation de local – ssh port different de 22 en supprimant sur la destination ce qui n’est pas/plus sur la source.
rsync -a –progress –delete source/ user@192.168.1.13:/dest
    Une synchronisation de local – ssh port different de 22
rsync -azv –progress –rsh\=’ssh -p722′ /source user@192.168.1.13:/dest
    Une synchronisation de local – ssh port different de 22 et pattern de fichiers
rsync -azv –progress –rsh\=’ssh -p722′ –include ‘*.mp3’ /source user@192.168.1.13:/dest

Reset d’un mot de passe user sur linux

Pour reprendre la main sur un système (une veille vm ou on a oublié le password par exemple) rien de plus simple.

* Booter sur un LiveCd ou un LiveUsb
* Utiliser un LiveCD en choisissant : Rescue a broken system
* Laisser le wizard détecter le matériel
*Choisissez : Execute a shell in a partition en choisissant la partition initiale

nano /etc/shadow

Supprimer la chaine entre les doubles points :

pentest:$6$cHjNWrddZ492kCuPxDC//pYC4XUHhBgiRMBBFoO0:14865:0:99999:7:::

pour avoir :

pentest::14865:0:99999:7:::

* Rebooter, le mot de passe de ce user vient de disparaitre

Il s’agit là de la methode du « cold boot attack », il y a cependant un écueil de taille puisque si l’encryptage du home a été activé les documents ne seront plus lisibles.

De retour sur le blog !

Apres plus d’un an je me remets sur le blog, pourquoi une si longue pause ? A force de pratique les brouillons de tutoriaux se sont accumules et mon gout pour la distribution Ubuntu est devenu de moins en moins evident.
Les dernières version de Ubuntu m’ont décidées à passer sur d’autres distributions et pendant ce temps j’en ai aussi profité pour passer mon desktop sour Mac.
Le temps de remettre un peu d’ordre sur le blog et les tutoriaux vont pouvoir s’enchainer.